Loop & Weft, un vestiaire au cœur de l’esprit shokunin

Loop & Weft, un vestiaire vintage au cœur l'esprit shokunin

Loop & Weft manie mieux que personne l’art, la manière et la matière. Découverte du vestiaire japonais vintage, dans le plus pur esprit shokunin.

Créé en 2011 par Ryota Seguchi, le label japonais Loop & Weft propose un vestiaire vintage, cut and sewn sur de vieilles machines à tricoter loopwheel par des artisans au summum de leur maîtrise, et à partir de cotons organiques de la meilleure qualité. Confectionnés loop à loop, les garments Loop & Weft associe l’art, la manière et la matière de créer des vêtements de qualité durable, uniques et très agréables à vivre.

L’art, l’esprit shokunin au cœur du vestiaire Loop & Weft

Basé dans les montages de la Préfecture de Yamanashi, Loop & Weft travaille exclusivement avec des manufactures et ateliers locaux, et fait appel au savoir-faire traditionnel d’artisans shokunin qui travaillent des tissus de coton de la plus haute qualité dans les règles de l’art et de l’artisanat.

Au Japon, le shokunin n’est pas seulement un artisan. Être shokunin signifie non seulement détenir un savoir-faire technique éprouvé, mais demande également de maîtriser une forme de conscience sociale. Le shokunin a ainsi l’obligation de travailler honnêtement, de son mieux pour le bien-être général de la communauté. Cet engagement est à la fois matériel et hautement spirituel, si bien qu’on parle de shokunin kishitsu (職人気質) ou esprit shokunin. L’art d’exercer son savoir-faire soigneusement et avec soin, au maximum de sa capacité.

Céramiste, maître sushi, designer, ouvrier. Quelle qu’elle soit, la profession du shokunin est une profession de foi. De foi en la qualité du produit fini, aussi bien qu’en sa capacité à améliorer la vie. Le shokunin travaille en équilibre entre ces deux impératifs catégoriques, et c’est seulement quand il parvient à atteindre cet équilibre qu’il gagne son titre de shokunin. L’esprit shokunin devient alors pour lui un véritable mode de vie, un mode d’être au monde et d’entrer en résonance avec lui.

Le concept de shokunin kishitsu est issu de la fascination traditionnelle qu’entretient le Japon pour la beauté du monde et sa perfection grâce à la direction des mains humaines. Le shokunin est animé par sa confiance, sa confiance dans les multiples vertus de son artisanat : pour ce qu’il est, et ce qu’il lui permet de réaliser dans le monde et pour le monde. Pour la beauté du geste, comme la beauté de son artefact.

Ce n’est pas tant la recherche de la perfection qui caractérise l’esprit shokunin, que celle de la perfectibilité. Un absolu dévouement à sa tâche. Une vie de persévérance inébranlable qui défie les règles du temps. Être shokunin, c’est aussi fondre le passé et le futur dans un même continuum fluide, un présent sans fin et un avenir éternellement recommencé : faire le jour même ce qu’on a fait la veille et ce qu’on fera le lendemain. Avec la même tenacité, le même engagement. Sans faillir, sans se détourner des exigences de son métier pour atteindre le summum absolu de sa discipline et ainsi mieux contribuer à la connaissance et l’unicité du monde.

La manière, le maillage loopwheel authentique

La marque de fabrique de Loop & Weft, c’est le maillage en boucles ou construction loopwheel réalisé sur des machines circulaires. Très courant dans les années 1920 jusqu’aux années 1960, ce type de tricot a malheureusement souffert de la lenteur et de la complexité de sa production. Aujourd’hui, seules quelques manufactures japonaises continuent à employer ces vieilles machines à tricoter loopwheel, principalement à Wakayama.

Le mode opératoire de ces machines loopwheel : tricoter des tubes de tissus, à raison de 24 tours par minute, soit 1m de tissus par heure en moyenne. Elles permettent de tricoter sans aucune tension, sans forcer ni tirer le fil. Résultat, le tricot conserve douceur et chaleur tout comme un tissu tricoté main.

Les 5 vertus des authentiques machines loopwheel

  1. Elles ne tricotent qu’un ou deux fils à la fois, ce qui crée une très belle texture slubby, qui est aussi idéale pour recevoir un traitement de teinture naturelle.
  2. Elles placent doucement les fils dans les aiguilles et l’opération de tricotage se fait ainsi sans tension pour un tissu de plus grande qualité, plus confortable et plus durable.
  3. Elles utilisent des aiguilles à barbe qui ne tirent pas le fil vers le bas, mais maintiennent le tissu tricoté fixé à la machine pour conserver son bouffant et sa douceur ; des propriétés particulièrement adaptées pour le tricot du coton organique.
  4. Elles mettent en œuvre un millier d’aiguilles à perler dirigées de mains de maître par l’artisan pour une qualité parfaitement conservée du tissu.
  5. Elles ne roulent ni n’étirent le tissu après l’opération, mais le laisse tomber doucement dans son chariot pour le laisser se détendre et respirer sans stress ni pression inutile.

Parmi ces machines, la très célèbre tsuriami-ki utilisée par le fabricant Loopwheeler, fournisseur entre autres de Studio d’Artisan et Orgueil by Elmwoods.

Pour en savoir plus sur l’univers old school et les procédés de fabrication d’Orgueil, ne manquez pas notre lecture du fameux label by Elmwoods entre vintage suranné et gentlework urbain.

La matière Loop & Weft, organique et recyclée

Loop & Weft fait également un énorme travail sur son sourcing matières, afin de trouver les meilleures qualités de tissus à travers le monde. La spécialité du label, c’est son coton 100% recyclé. Comme l’explique son créateur Ryota Seguchi, ce qui caractérise cette production textile organique, c’est sa densité brute :

La forme aléatoire des fibres recyclés mélangées donnent un tissu naturel, inégalement texturé. Avec le temps, il révèle progressivement sa douceur et adopte volontiers les contours de votre corps.

Rien ne se perd dans la confection puisque les chutes de tissus expulsées par les machines à tricoter loopwheel sont réutilisées en blend et réintègrent ainsi la chaine de production en ajoutant ce surcroit de slubbiness inégalé.

Voici quelques-unes des matières les plus remarquables du vestiaire Loop & Weft :

Du coton organique recyclé, un blend 100% made in US sourcé à San Joaquin et en Arizona.

Du coton pima et supima, sourcé en Amérique du Sud. De grande qualité, avec des fibres extra longues.

De la laine d’agneau de race Mérinos, sourcée en Australie. Une laine extra fine de 18,5 microns. Souple et douce, de très haute qualité.

Du tenjiku, sourcé en Inde. Un coton grossier, dense et naturellement irrégulier qu’on retrouve aussi chez Kapital.

Ces matières brutes et naturelles, tissées avec douceur et sans tension à la loopwheel, sont ensuite teintes à l’aide de colorants organiques, ou conservent simplement leurs nuances rustiques. Le rendu final est nostalgique et vintage, doux et cotonneux. Des garments à vivre durables et responsables, confectionnés avec soin et dans la préservation des ressources humaines et naturelles. Dans le plus pur esprit shokunin.

職人気質

Où shopper du Loop & Weft ?

  • Chez Blue in Green Soho, le plus japonais des e-shops new-yorkais.
  • Chez Okayama Denim, le spécialiste incontesté du denim nippon.
  • Chez New State Store, le designer clothing store discret de Cherry Burton (Angleterre).
  • Chez Spiral Jeans Shop, pour les plus petites tailles jusqu’au 34 (XS) – livraison en Europe via EMS sur simple demande.

Loop & Weft, vous connaissiez ? Vous avez déjà testé ? Vous voulez essayer ? Et pourquoi pas un petit tour dans le Curateur pour quelques idées de looks à composer.

Enregistrer