Old Joe & Co. : un peu de ramie dans ce monde de workwear brut

Old Joe & Co. : un peu de ramie dans ce monde de workwear brut

Découverte du label workwear nippon Old Joe & Co. : un vestiaire brut et naturel, qui intègre de la ramie dans ses blends de matières.

Créé à Tokyo en 2007 par Yusuke Takagi, le label Old Joe & Co. mixe univers des vêtements de travail euro-américains et savoir-faire manufacturier nippon. Le résultat, ce sont des intemporels vintage avec des finitions cousues main et des matières de qualité supérieure. Mention spéciale pour la ramie, bien trop rare dans l’industrie textile, que l’on trouve ici dans des blends techniques naturels de haute confection.

Old Joe & Co. : un label workwear artisanal tout en nuances

Tous les garments Old Joe & Co. sont fabriqués à la main par des artisans japonais, à partir de matières héritage intemporelles et réalisées avec des techniques de teinture traditionnelles. Le vestiaire Old Joe & Co., c’est une prédilection pour les pièces utilitaires en tissus lourds typiquement workwear : du tweed épais, du denim brut, du coton canevas, du cuir primitif, du velours corduroy – des pièces durables à aimer longtemps, et au fil du temps.

Chaque produit que nous fabriquons a son histoire. Nous pensons qu’il est très important pour chaque élément d’avoir un sens – le matériau, le modèle, la conception, la coloration.

La maison retranscrit des pièces iconiques de la garde-robe workwear européenne et américaine des années 50, remise au goût du jour. Les lookbooks Old Joe & Co. jouent sur des tenues monochromatiques allwear composées de différentes nuances de noir et anthracite, de blanc et off-white, d’ocre et de sable – et d’importants contrastes de textures. En plein dans les standards sartoriaux de l’univers workwear et gentlefarmers, si prisé au Japon. Mais là où le label fait très fort, c’est donc aussi dans son sourcing matière et ses tissus mélangés : coton et soie, laine et lin… et même laine et ramie.

L’utilisation de la ramie chez Old Joe & Co.

Parmi les tissus les plus rares et les plus authentiquement travaillés du vestiaire Old Joe & Co., on retrouve la ramie. Cette fibre naturelle végétale est encore très peu répandue dans la conception de textiles et de tissus de vêtements. Aussi appelé ortie de Chine, elle procède d’une plante dicotylédone du même nom, cultivée sous les climats tropicaux ou subtropicaux, particulièrement en Asie, mais aussi au Mexique, au Brésil, en Égypte et en Afrique du Nord.

Ce qui ralentit le développement commercial de la ramie dans l’industrie textile, c’est la difficulté de l’extraction des fibres à partir des tiges. Les phases de décorticage et de dégommage sont particulièrement délicates ; et le ruissage, comme pour le lin ou le chanvre, est également une opération difficile. Ces procédés sont indispensables car ils permettent d’obtenir des fibres longues (50 à 250 mm), très solides et brillantes qui font de la ramie une véritable soie végétale. Mais ils sont coûteux et nécessitent des savoir-faire manuels spécifiques. Pour sa transformation textile, la filature et le tissage de la ramie sont aussi des processus complexes, du fait que les fibres filées sont velues et résistent à la cohésion.

Si la ramie est aujourd’hui plébiscitée par les maisons les plus exigeantes, spécifiquement par les artisans japonais, c’est que sa fibre est perçue comme un textile noble : en raison de son patrimoine culturel unique, des connaissances particulières qu’elle nécessite et de sa production lente et artisanale. La ramie est aussi une alternative écologique intéressante car sa croissance est rapide et ses propriétés aussi durables que le bambou.

Grâce à leurs propriétés d’imputrescibilité et d’absorption, les fibres de ramie sont particulièrement intéressantes quand elles entrent dans la conception de matières techniques naturelles. Ainsi, pour certains tricots militaires, Old Joe & Co. s’est associé avec une entreprise de Halifax en Nouvelle-Écosse (Canada) pour créer un fil spécial mélangé laine et ramie.

C’est précisément dans ce type de blend que la ramie est la plus intéressante : lorsque elle est tissée en mélange avec d’autres fibres naturelles plus courtes comme du coton ou de laine, elle apporte de la solidité et de la brillance, avec un rendu lustré.

On ne s’arrête pas là !

  • Rendez-vous sur la Stockist de Old Joe & Co. pour trouver des revendeurs et des distributeurs – pas mal de pièces à shopper sur diverse-web et Phaeton (womenswear), notamment.
  • Relisez nos colonnes sur Yaeca, Orgueil ou Garment Reproduction of Workers pour découvrir d’autres labels japonais workwear.
  • Suivez-nous sur le curateur Pinterest pour vous laisser surprendre par des lookbooks inspirés et inspirants.

La ramie, vous avez déjà testé ? Vous avez ça dans votre garde-robe ? 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *