Armel Brittany : des vêtements marins typiquement bretons

Armel Brittany : des vêtements marins typiquement bretons

Abhras est parti à la découverte d’Armel Brittany, un concept store de vêtements marins pour touTEs et de produits d’intérieur inspirés par l’univers breton.

C’est au cours d’une pérégrination à Paimpol, petite ville des Côtes d’Armor située non loin de Saint-Brieuc, que nous avons fortuitement découvert Armel Brittany. En breton, « armel » signifie « armoire » et « Brittany » est le terme anglais qui désigne la Bretagne. Métonymiquement, on pourrait donc traduire l’enseigne par « vestiaire breton ».

De fait, la boutique regroupe, principalement sous son propre label, une sélection de vêtements menswear et womenswear parfaitement adaptés à l’environnement et au climat de la Bretagne. En même temps, on y découvre de nombreux objets d’intérieur façonnés par des artistes et par des artisanEs du cru : de la vaisselle, de la déco, du linge de table,… le tout propice à « habiller l’intérieur d’une maison en bord de mer ».

Vêtements marins, histoire récente et savoir-faire séculaire

Armel Brittany, c’est la rencontre d’une styliste, Anaïs Laville-Nishizaki, avec un galeriste, Yann Le Bohec. TouTEs deux « passionnéEs par la Bretagne, les Arts populaires et graphiques ». En 2014, nos deux entrepreneurEUSEs décident de fonder une boutique (en physique et en eshop) entièrement dédiée aux grands classiques bretons : des cabans, des pulls marins, des cardigans épais,… sans oublier les incontournables marinières.

Pour ce faire, Armel Brittany travaille avec les meilleurs ateliers, situés en Bretagne pour la plupart et tenus par des ouvrierEs qui connaissent bien la région. Car qui dit vêtements marins bretons, dit avant tout vêtements adaptés au genre de climat où, en l’espace d’une journée, peuvent défiler les 4 saisons ! Mieux vaut donc que les mailles de laine soient suffisamment serrées et denses pour assurer une bonne isolation, ainsi qu’une bonne déperlance. Nous avons pu nous rendre compte de visu de la qualité des étoffes, sans nul doute idéales sous la bourrasque comme sous un beau ciel bleu.

Du côté du sourcing matières, on ne sera pas étonné d’apprendre qu’Armel Brittany n’emploie que des matières naturelles et nobles, et surtout pas du synthétique (sur ce point précis, Yann nous a paru plutôt intransigeant) : de la pure new wool européenne (probablement écossaise), du mérinos australien, des twill de coton épais, des boutons en pleine corne, en métal ou en corozo…

Des vêtements marins labellisé Armel Brittany

Le label Armel Brittany regroupe tout le nécessaire en matière de vêtements marins. Sur l’eshop, on trouvera principalement :

  • de splendides pulls marins, en pure laine vierge ou en mérinos, rayés, unis ou mouchetés, faits dans une couleur basique ou bien plus forte.
  • des bleus de travail, ornés de boutons en corozo, et dont les coupes ont été modernisées.
  • des bonnets et des écharpes, en coton dit brut ou en mérinos.

Bref, on trouve largement de quoi satisfaire aussi bien les amateurRICEs de workwear que les personnes simplement désireuses de se prémunir contre les éléments d’une météo capricieuse.

À cet éventail de pièces bien pensées s’ajoutent encore de très jolis cardigans, uniquement disponibles en boutique à ce jour. Ils sont conçus dans une maille de densité moyenne à épaisse, ont une structure croisée ou droite, et se déclinent dans une palette de couleurs qui va de l’anthracite chiné au bleu « denim » en passant par le traditionnel navy. Un petit twist intéressant qui mérite d’être souligné : chaque cardigan est doté de revers à cran, comme pour rappeler la structure du caban. Cela change un peu des traditionnels cols châle, montants ou V.

Armel Brittany réalise aussi de très jolis sacs, au design et à la qualité irréprochables. Des cabas et des Tote Bags principalement. Les brides sont en cuir végétal et les toiles sont suffisamment épaisses (du lin, du denim, du coton lourd,…). Les finitions ne sont pas en reste : les coutures sont régulières (avec doublure couture aux endroits stratégiques), des rivets (sans doute du laiton) viennent renforcer l’ensemble et des empiècements de cuir sont prévus au niveau de la base des sacs.

Les labels amis d’Armel Brittany

Histoire de compléter sa panoplie de vêtements marins, la boutique fait aussi appel à d’autres enseignes sartoriales, à commencer par Le Minor, une institution bretonne (Pont-Labbé, dans le Finistère sud) en place depuis 1936 et connue pour la remarquable qualité de ses marinières… et de ses matières. Une maison qui a par ailleurs collaboré avec des labels français de renom comme Bleu de Chauffe ou French Trotter.

Armel Brittany ne se borne pas au territoire français pour sa curation et s’exporte volontiers vers le Nord de l’Europe, dans des contrées où le vent et les intempéries obligent les artisanEs à créer des pièces de vêtements promptes à les protéger. On mentionnera le label danois Rains, et ses vêtements marins légers et imperméables : des trenchs, des capes, des coupe-vents…, mais aussi des sacs.

On commence à les trouver dans pas mal de boutiques et d’eshops. Le rapport qualité/prix des pièces est vraiment très bon : pour une centaine d’euros, on a une matière imperméable (percée de trous d’aération au niveau des aisselles), une capuche qui protège bien la tête, des zips recouverts d’une fine bande de tissu afin de les rendre le plus étanche possible, etc. Le design est simple, brut, au service de la fonction. Seules les couleurs viennent apporter une petite empreinte de modernité.

Nous avons aussi déniché de magnifiques plaids réalisés dans une laine dite recyclée, c’est-à-dire produites à partir de restes de pelotes de laine. Uniquement disponibles à la vente en boutique, ces couvertures sont fabriquées en Angleterre sous le label Tweedmill. Certaines pièces sont double face (constituée d’une face lisse et d’une face laineuse) afin de pouvoir les utiliser comme nappe de pique-nique.

La Bretagne chez soi avec les objets d’intérieur Armel Brittany

Non contentEs de réunir de somptueux vêtements marins, Anaïs et Yann donnent également la possibilité à différentEs artistes bretonNEs de « s’exprimer à travers des objets usuels et décoratifs », selon leurs propres termes.

Dans un style empreint de minimalisme, d’esprit vintage et de flat design, on trouve:

  • de la vaisselle comme des assiettes, des bols, des plateaux, des cruches…
  • du linge de cuisine, des tabliers, des sets, des torchons…
  • ou encore des objets de décoration et des sérigraphies (posters, cadres, figurines…).

Les matières nobles sont ici encore au rendez-vous : porcelaine de Limoges, faïence, céramique, émail sur tôle pour certaines sérigraphies… Inutile de préciser que la vaisselle est peinte à la main.

À l’échelle de la Bretagne comme à l’échelle de la France, Armel Brittany est une adresse véritablement incontournable, pour les passionnéEs de vêtements marins comme pour les amoureuxEUSES de sartorialisme et d’artisanat en général.

Non loin de là à Plérin, pour compléter sa collection de produits d’intérieur et de maison, Abhras recommande aussi l’excellentissime House Martin. On y découvre non seulement une boutique et un eshop puisant son inspiration jusqu’au Japon (avec Fog Linen notamment), mais également une superbe maison d’hôte située à 800m de la mer…

Envie de prendre le large en étant bien équipéE? N’oubliez pas votre guide outdoor avec ses tenues, bonnes adresses et sélections de pièces uniques.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Comments

  1. Pingback: Centreville Store : des basiques casual et du streetwear

  2. Pingback: Blazer casual ou work jacket : petite sélection hétérogène - A B H R A S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *